lundi 12 décembre 2011

Vaccination, harcèlement ou intimidation?

Tant qu'à moi, ça frise l'intimidation prof envers élève.  Ma fille de 17 se fait talonner par un de ses profs qui n'en revient pas qu'elle choisisse de ne pas recevoir le vaccin de la rougeole.....  En classe cet avant-midi, alors qu'il donnait aux élèves le formulaire à remettre aux parents, il a dit à ma grande qu'il lui remettrait le sien personnellement dans son bureau.  Une fois là, il en a profité pour lui servir encore une fois son discours pro-vaccination.  Je n'écris pas ça pour remettre sur la table le débat pour ou contre la vaccination, mais je trouve que la façon d'agir du prof dépasse les bornes.  Quand ça fait deux semaines que tu talonnes une élève, passant de l'explication, à l'intérogatoire et aux menaces déguisées, c'est trop.  Essayer d'influencer quelqu'un avec autant de tenacité, c'est du harcèlement quand à moi.  Pis pour ceux qui s'inquièteraient de comment moi j'influence mes enfants, sachez que j'ai ma façon de voir les choses, ils la connaissent, mais ils connaissent aussi ma flexibilité là-dessus ainsi que ma vision très respectueuse de l'opinion de chacun là-dedans.  À chaque fois qu'il y a campagne de vaccination, on s'informe comme il faut (à différents endroits...) et on discute des pours et des contres.  Chacun de mes enfants a le mot final dans ce processus de décision.
Pffffff...  M'semble voir la tête de son  prof si je me mettais à talonner SA fille pour l'inciter à ne pas se faire vacciner.  C'est pas comme ça que ça doit se passer..

jeudi 1 décembre 2011

Intimidation et société.

Nos jeunes ont mal.  On parle d'intimidation depuis plusieurs jours dans les médias.  Des rencontres-conférence au niveau de la cyber-intimidation ont même été organisées pour les parents des écoles secondaires de la région.
J'écris cet article en écoutant un entretien télévisé avec la mère d'une victime d'intimidation, une jeune fille de 15 ans qui a mis fin à sa vie il y a quelques jours.
Je ne sais trop comment mettre mes idées, mes opinions et mon ressenti en ordre afin de bien vous l'exprimer.
La balle passe d'un camp à l'autre.  Est-ce la faute des parents?  Des écoles?  Des commissions scolaires?  D'Internet?  Des budgets?  Des jeunes?  J'pense que le bobo est bien plus profond que ça.  On est TOUS responsable.  La société est responsable.
Et la société.... ben c'est nous.
On fait quoi maintenant?

J'écoute et je lis les commentaires, j'observe ce que tout ça éveil en moi et je remarque que d'une personne à l'autre, la façon de voir "ce qui serait le mieux" est aussi variée que sont les personnalités de chacun.  De là où je suis, j'ai envie de dire que le plus grand secret est d'oser faire les choses différemment et d'être présent, chacun à notre manière.
On a souvent une étrange façon de voir et de classer les ados.  Juste l'étiquette "ado" apporte sa propre lourdeur...
Dans l'entrevue que j'écoutais il y a qq minutes, la mère de la jeune fille expliquait que sa fille de 15 ans ne voulait plus aller à l'école.  Elle mentionne aussi qu'elle voulait finir son secondaire.  Quel avait un but.  Et là, je l'entend dire que l'école, suite aux absences répétées de la jeune fille, menaçait de mettre la DPJ sur son cas si elle ne réintégrait pas l'école.  BEN VOYONS DONC!!!!!!!!
Encore une fois, notre société a tellement peur des gens qui font les choses différemment.  Si une élève reste chez-elle parceque son équilibre est grandement atteint par ce qu'elle subit à l'école et ce, même si l'école a été informée des problèmes vécus par la jeune, m'semble que ça pourrait être une solution très très logique que, pour un bout de temps au moins, elle puisse faire son apprentissage scolaire de la maison.  Bout de criss!!!!! J'connais des jeunes de cet âge qui partent dans le sud avec leurs parents pour de nombreuses semaines et qui apportent avec eux leurs modules de cours afin de ne pas être trop en retard académiquement à leur retour en classe.  J'entend qu'on peut le faire pour des vacances ou des voyages mais pas pareceque l'environnement scolaire est en train de tuer à petit feu un élève???????
Je vous avoue qu'il y a quelques années, à la fin de son secondaire 1,  j'ai accepté qu'une de mes filles passe deux ans à la maison, à avancer sa scolarité à sa façon (avec mon accompagnement).  Sur ces deux ans, une année a été consacrée à de la récupération majeure en certaines matières tandis que la deuxième a été une année sabatique au niveau scolaire.  Résultat, j'ai vu ma fille éclore et s'épanouir de façon extraordinaire et se faire une belle place parmi les gens bien intéressants de notre village.  Combien de fois me suis-je faite dire "Mon dieu que ta fille a l'air bien!"  "Elle a tellement changé!  Je ne l'avais pas reconnue!"  Oui sa progression académique a été, "selon la norme", hypothéquée par cette année de relâche scolaire.  Mais moi, comme parent, je peux vous dire que lorsque mon enfant a décidé d'elle même qu'elle voulait retourné à l'école et qu'elle l'a réintégré dans un programme qui lui laissait de l'espace pour être aussi un humain, pas juste un mouton qu'on brainwash parceque les dieux-adultes-enseignants-dirigeants croient être plus hauts que les jeunes à qui ils enseignent, je savais que ces deux années avaient porté fruit.  J'aurais pu lui dire lorsqu'elle m'a demandé d'essayer la scolarisation à domicile que ça ne se faisait pas, que la commission scolaire ne voulait pas, que la DPJ viendrait la kidnapper, que des sabots lui pousseraient et qu'elle deviendrait complètement inapte pour la société.  J'aurais pu.  J'aurais pu succomber à mes peurs et à mes doutes.  Mais maintenant, je la regarde cheminer sa vie et je suis heureuse d'avoir oser prendre un chemin hors des sentiers battus.  Heureuse de m'être fait confiance en tant que parent et de lui avoir fait confiance en tant qu'humain.
Et je vous fait une confidence.....  Dans un petit coin de mon coeur, il y a quelque chose qui me dit que si elle n'avait pas eu ces deux années pour reprendre son souffle, calmer ses tempêtes intérieures et retrouver la magnifique confiance en elle qu'elle avait toute petite et que j'ai vu se désagréger peu à peu au fil de sa scolarité de la 1ère année à la fin du secondaire 1, ma fille aurait pu devenir une de ces personnes qui FONT de l'intimidation.  Et ça n'aurait pas été parceque'elle était un monstre.  Ça aurait été parceque les adultes l'entourant auraient insisté pour qu'elle se moule au système sans voir si cette façon était la meilleure pour elle, sans lui offrir la flexibilité que son être tout entier réclamait.
Je vous raconte tout ça non pas pour dire que les intimidateurs sont des "pauv pit" à qui il faut pardonner parcequ'ils n'ont pas été écoutés, mais pour vous dire que comme société, on a des questions sérieuses à se poser.  Et pas juste des questions à se poser.....  des décisions à prendre. Il est grand temps qu'on arrêtre de penser que la société c'est une genre d'entité suprême qui va nous prendre par la main et nous montrer quoi faire.  La société c'est MOI, c'est TOI, et TOI, et TOI aussi, et VOUS TOUS itou.  Et même EUX!  La société ça commence dans le coeur de tous et chacun. 
Je sais que de moi à moi, j'ai des choses que je veux changer dès maintenant.
Les petits gestes peuvent avoir beaucoup d'impact.  Que ce soit des gestes empreints de gentillesse, de méchanceté, d'indifférence, de peur ou de contrôle.  Et vous?  Quels genre de gestes peuplent vos journées?  Pis j'parle pas juste des gestes envers ceux que vous aimez bien....
Bonne réflexion.
J'vais faire de même de mon bord et ensuite m'assurer que je marcherai mon chemin à la lumière qu'apporteront ces nouvelles prises de conscience que je ferai!
À bientôt!

samedi 19 novembre 2011

De Elmo à Mp

J'ai toujours admiré les gens qui savent et sentent profondément ce qu'est leur rêve, leur mission, ce qui les fait vibrer.  Depuis deux mois j'ai l'impression d'être à la recherche de mon essence, de ma couleur.  Souvent je l'effleure, j'y goûte, je sens sa force, mais dès que j'essaie de m'en raprocher, de la voir plus clairement, elle semble se pousser.  À travers une danse de "ce qu'il faut faire", et de ce qui est "responsable" et "bien vu", ben il y a une Mariepierre qui tente de raviver sa flamme, sa lumière qui saura la guider en dehors de ce brouillard.
Quand je vois des vidéos comme celui-là, ça me touche.  Profondément.

mardi 15 novembre 2011

Le Bunker

La coupe des arbres longeant le building où j'habite présentement (voir blog précédent), a ravivé en moi un sentiment d'être exposée et vulnérable.  Après la colère et la prise de décisions, j'ai touché à une évidence que je ne voulais pas voir.  Ma gêne que les gens sache où j'habite.  Oui, à l'intérieur notre appart est cute et à notre couleur.  Mais vu de l'extérieur........  eurk.  Les arbres m'avaient donné l'occasion de nommer ce chez-nous "notre maison dans les arbres".  Mais là, avec juste un arbre à l'arrière, un nouveau baptême était de mise.  Le nouveau nom est moins elfique et romantique mais représente bien ce que c'est et ce que ça dégage vu de l'extérieur... Sa nouvelle appellation:  Le Bunker.  Et ce matin, j'ose afficher ici des photos de ce bunker...  Curieusement, durant les quelques jours séparant le moment où j'ai pris ces photos et ce matin où je les affiche ici, quelque chose a "shifté" en moi.  Ce processus m'a aidé à assumer pleinement que oui, c'est là qu'est ma maison pour l'instant.  Et puis?   

Ceux qui connaissent mon histoire savent bien de quoi avait l'air mon ancien chez-nous.  Mais vous savez quoi?  De l'intérieur, cet appart est beaucoup plus en harmonie avec qui nous sommes présentement!  N'est-ce pas là la beauté de la chose?

Chaque instant nous donne à tous et chacun la chance de clarifier comment nous désirons vivre notre Vie.  Deux arbres ont donné leur vie pour que je puisse m'ouvrir encore plus à qui je suis vraiment et à ce que je veux.

Je suis remplie de gratitude pour cette grande occasion, pour ce petit élan.  Je suis également remplie de joie à l'idée de ce qui est et de ce qui s'en vient! :)

Ho!


samedi 12 novembre 2011

La mort des arbres

Ça y est.  C'est ce matin que ça se passe.  Les "émondeurs" sont arrivés.  Les chainsaws ronronnent et mordent.  Les broyeuses déchiquettent les branches.  Les deux arbres qui nous offraient intimité et ombre seront bientôt complètement rasés.  Pourquoi?  Parceque des humains trouvaient qu'ils perdaient trop de feuilles à l'automne et que leur racines faisaient craquer leur stationnement en alsphate.  Quelle bêtise...  Je trouve ça particulièrement ironique que ces humains soient également ceux qui oeuvrent à la clinique médicale...  Ne savent-ils pas que la santé des humains passe par celle de la Terre?  Que ses arbres sont non seulement ses poumons mais également des alliés hyper précieux pour nous, petits humains?????
J'ai appris leur décision il y a deux semaines.  J'ai pleuré, j'ai jappé et je suis sortie dehors pour me coller sur ses arbres, pour entendre leur voix, pour m'excuser au nom des humains.  L'énorme arbre qui est derrière la bâtisse (et qui ne sera pas détruit) m'a parlé.  Il m'a dit que les deux arbres visés étaient ok avec ce qui allait se passer.  Je sentais dans son message beaucoup de compassion pour la limitation humaine.  Ces grands sages nous accompagnent, que nous prenions le temps de le sentir ou non.
Ma vie dans cet étrange appartement où j'habite présentement ne sera plus la même.  Ces deux arbres et leurs grandes branches qui se penchaient vers mon entrée m'ont accueillie et ont veillé sur nous depuis le 1er juillet.  Ma maison dans les arbres est entrain de perdre deux de ses trois compagnons...  Mon coeur honore le privilège que j'ai eu de les avoir à mes côtés pour ces premiers mois ici.  L'annonce de leur départ à réveiller en moi une certitude.  Un autre "chez-moi" m'ouvrira ses portes d'ici l'été.




Je vous laisse avec ce vidéo.  Parfait pour l'occasion.  :(
Ho'oponopono....

mardi 18 octobre 2011

What's going on???????

Je viens d'apprendre que la clinique médicale à côté de chez-nous fait des pressions pour que le proprio fasse couper les arbres qui poussent sur la ligne mitoyenne.
Je suis toujours estomaquée quand je réalise que beaucoup trop d'humains considèrent les arbres comme des décorations et/ou des nuisances. Ils voudraient que les arbres leur fassent de l'ombre en été, qu'ils ne perdent pas leurs feuilles à l'automne, que leurs racines ne s'approchent pas trop de leur magnifique cour asphaltée, qu'ils leur assurent une certaine intimité tout en n'étant pas trop proche de leur fenêtres.
Câlisse de ?%&*((&?#$#$%?&*.
Y'est plus que temps que la race humaine allume que sans les végétaux, on serait pas là. Les végétaux tant qu'à eux n'ont tellement pas besoin de nous... Ils nous endurent avec amour et compassion, leur sagesse dépassant la nôtre de beaucoup.
Ce soir je suis triste. Très. Les arbres seront coupés samedi. Ma seule consolation sera que je ne serai pas chez-moi à ce moment.
Notre mode de vie nord-américain me pue au nez ce soir.
Gigantesque doigt d'honneur aux proprios de la clinique médicale.

J'vous laisse avec cette toune. Effectivement...... what's going on???????


lundi 15 août 2011

It's inside us.

J'avais vu (et photographié) cette citation sur un t-shirt l'an dernier.
Ce soir, je la retrouve et elle me semble particulièrement appropriée.
Je vous la partage!
"It's inside us.
We can choose to use it or not.
The first time you let it go it can be scary.
It feels like surfing a wave,
Being part of something bigger than you,
Coming from your soul and bringing you as far as you wish.
A contageous strenght always used to make miracles."
Quand je la lis, elle me rappelle à ma force, à mon pouvoir créateur et à l'appel d'ouvrir grand mes ailes et de faire confiance à cette voix qui me guide toujours davantage vers qui je suis vraiment.
Et vous, est-ce qu'elle vous parle cette citation?
Elle vous murmure quoi?
Vos réponses m'intéressent! Vous pouvez les partager sous forme de commentaire ci-dessous!
Migwesh!

lundi 8 août 2011

Nouveau mois, nouvelle vibe!

Enfin août est arrivé.
J'avais hâte que juillet se termine..... Un juillet étrange où je me suis permis un mode de vie particulier sans trop me juger.
Et là, en entamant la deuxième semaine de août, je réalise que je vais beaucoup mieux. Je réintègre mes bottines de déesse et de femme de la terre avec délice, courage et enthousiasme. Juillet, je te remercie. Août, je te bénie.
Namaste!

samedi 9 juillet 2011

L'hiver en juillet...

9 juillet....... Depuis la fin juin, j'ai l'impression que la vie met sur mon chemin une multitude de petits et moyens pépins/imprévus/ralentisseurs/obstacles qui font partie d'une espèce d'initiation. Initiation ou un moyen de me mettre "à boutte", de me pousser au-delà de mes limites afin que je me permette finalement d'hurler mes choix. Non seulement les hurler mais me les dire, me les avouer.

Ça fait longtemps que je ne me suis pas sentie autant à la fin de mes réserves et de ma vitalité. Une étrange sensation d'être à l'encontre des saisons. L'hiver en juillet? On dirait....

Difficile de voir clair quand mes yeux sont embrouillés par les larmes, quand mon corps me semble lourd et ma déessitude loin. Pourtant je sais bien qu'elle n'est pas loin et qu'elle est drette là. Mais comment me créer un espace de paix où je peux reprendre contact avec elle?

L'impression d'être en mode survie et ROYALEMENT tannée et écoeurée de l'être. Royalement.

vendredi 24 juin 2011

Let it in ... and let it go!


Le jour du déménagement se rapproche, les heures de travail que ça me demande augmentent et je réalise que mon corps essaie de me crier qq chose. Il ne semble pas réussir à récupérer d'une nuit à l'autre. Et voilà mon ego qui en profite pour me lancer des peurs et inquiétudes à la figure, attisant mon agitation mentale sur son chemin. Y'a une absurdité dans tout ça... Trouver la zone d'équilibre afin que le calme revienne. M'accorder du temps de repos en ayant confiance que tout sera prêt à temps.
Je sais jusqu'au plus profond de mes cellules que ce déménagement en est un particulièrement important. Un passage vers une nouvelle façon de vivre. Ça me réjouit et...... ça me fait extrêmement peur.
Respire et fais confiance ma belle. All is well.

mercredi 22 juin 2011

Matin de déessitude


Wow!
"Si tu veux faire rire Dieu parles lui de tes plans" y paraît!
Ce matin, ma déessitude devait bien rire! J'avais planifié un départ de journée sur les chapeaux de roue. Lavage, rangement, boîtes, boîtes, boîtes, tel était mon ordre du jour dès que les petits seraient partis. Le déménagement arrive à grands pas... Mais ma Déesse avait autre chose en tête... L'autobus ayant passé plus tôt, j'ai été reconduire mon petit dernier à l'école. Sur le chemin du retour, j'ai regardé mon chien et je me suis dit qu'une marche en forêt nous ferait du bien. Habituellement je me dirige vers la forêt où mes parents habitent. Cette fois, mon coeur ma conduit jusqu'à un petit sentier au coeur du Mont-Sutton. Un sentier que j'ai marché seule avec Bouddha. Un sentier où je me suis sentie accompagnée, écoutée et enveloppée par la forêt. Un sentier qui m'a mené à une petite crique au bas d'une cascade. Je n'ai pu résister. Je me suis glissée à l'eau avec délice. Une toute petite trempette parceque l'eau de notre montagne était hyper froide. Mais c'était juste assez pour me faire revivre.
Hier après-midi j'ai eu le bonheur de pouvoir créer un espace de libération avec une belle amie. Toutes les deux nous avons brûlé de notre passé. J'y avais apporté 26 ans de journaux personnels et quelques pages de correspondance. Nous avons fait ça chez-elle, avec simplicité et douceur, accompagnées de la magnifique nature qui entoure sa demeure. Nettoyage par le feu. Ce matin, durant mes quelques minutes dans cette eau cristalline, j'ai senti que la purification se poursuivait grace à l'eau cette fois. Ce fut vraiment un moment béni. J'ai offert mes chants à la forêt qui m'ouvrait grand ses bras.
J'en suis revenue nettoyée, complée et débordante de gratitude.
Un bain de déesse, un environnement puissant.
Y'a une Pocahontas en moi qui jubile!

jeudi 16 juin 2011

10 fois merci

De temps en temps, je listerai 10 choses pour lesquelles je suis particullièrement remplie de gratitude cette journée là. Cultiver la gratitude afin de prendre davantage conscience de toute la magnificience qui nous entoure!
Aujourd'hui, je suis remplie de gratitude pour:
1) un melon d'eau sucré et juteux à souhait
2) mes amies et amis
3) le courage de laisser aller des parties de mon passé
4) café moka du Cafetier
5) viennoiserie aux fruits de notre boulanger
6) un déjeuner sous les grands érables avec une belle copine
7) mes enfants mangeant avec enthousiasme les biscuits fait par ma mère
8) la présence de mon Homme
9) ma famille
10) la douceur de mon chien

dimanche 22 mai 2011

Gratitude

Me voisi de retour dans mon coin de pays après une magnifique escapade dans les Laurentides, cette terre qui a été ma terre d'adoption durant plusieurs années de ma vie et qui est aussi la terre d'une partie de mes ancêtres. Durant ce trop court séjour, j'ai - ENFIN! - eu le plaisir et l'immense bonheur de pouvoir serrer dans mes bras ma Soeur de Terre et my brother. Wow! Partager cette trentaine d'heures avec eux a été un privilège. Célébrer la fête de Sagabone au Centre Kanatha-Aki en leur compagnie, marcher cette magnifique terre pieds nues et en jupe, cotoyer de belles personnes de coeur a nourri la fille de la Terre que je suis.
C'est donc le coeur comblé et débordante de gratitude que je reviens chez-moi en compagnie de ma Abuela, cette magnifique statue que la vie a mis sur mon chemin pour me rappeler ma mission et qui je suis. Comme j'aimerais remercier cet artisan mexicain qui lui a donné vie.
En arrivant à Sutton, dans mon patelin, mes sens célèbrent! Mes yeux contemplent la beauté du paysage qui m'émeue. En 36 heures les feuilles ont grandi, remplissant la vallée de Sutton d'une richesse verdoyante. En sortant de mon véhicule, c'est au tour de mon odorat d'être courtisé par la senteur du pommier en fleur. Puis plus tard, la nuit tombée, mon ouïe sera séduite par le murmure des feuilles de peupliers frissonnant dans le vent.
Ce matin, au lendemain de mon retour, je tente de trouver une façon de jumeler ce puissant bagage d'amour que j'ai rapporté du nord avec mon quotidien suttonois. Ma vie trouvera certainement le moyen de s'harmoniser avec cette Marie-Terre qui prend de plus en plus sa place au soleil...

jeudi 19 mai 2011

Que mettre dans mon baluchon?


Se créer un espace. Toujours agréable, parfois nécessaire.
Je n'en suis plus à mon premier déménagement. Le début juillet me verra entreprendre mon 15ème déménagement en 28 ans dont 12 dans le dernier 15 ans... Celui-ci sera différent. Passer de maison à appartement est une belle possibilité de me positionner sur ce que je veux garder de ma vie actuelle et ce dont je veux me défaire. Chose certaine, nos biens actuels ne rentrent pas tous là où on va. À chaque déménagement, j'ai toujours fait du tri et curieusement, à chaque emménagement aussi... Garder ce à quoi on tient et laisser aller le reste.
Mais cette fois, la vie m'amène plus loin... Garder ce à quoi je tiens est trop vaste. Je choisis de laisser aller des possessions qui m'ont été très utiles à certaines étapes de ma vie ainsi que d'autres, trop longtemps délaissées, que je me promettais bien de réutiliser un jour.
Je me rend à l'évidence que j'ai besoin d'espace et de liberté pour continuer à avancer sur le chemin de qui je suis vraiment. Comment planifier ce dont j'aurai besoin pour parcourir un chemin qui me semble inconnu bien qu'il me mène à de grandioses retrouvailles avec moi-même...
Tel sera mon processus des prochaines semaines. Une partie de moi tend à se contracter à cette perspective tandis qu'en moi rayonne aussi un grand grand bonheur d'être enfin rendu à cette étape.
"When you recover or discover something that nourishes your soul and bring joy, care enough about yourself to make room for it in your life..." - Jean Shinoda Bolen

lundi 16 mai 2011

Quête d'harmonie


Miel de tussilage et fruits des champs...... de beaux baumes pour une gorge en processus de guérison. Mes rêves et mes pierres me soufflent que dans ce processus, une grande guérison s'effectue entre mon féminin et mon masculin. En arriverais-je à être dans l'action tout en étant vraiment à l'écoute de mon intuition? Facile d'être à l'écoute lorsque je m'arrête mais une fois dans l'action, le bon vouloir de mon yang finit parfois par faire à sa tête à défaut d'avoir réussi à entendre le murmure de mon yin...
Amplifier la voix de mon intuition serait-il plus efficace que d'essayer de maîtriser mon homme intérieur? C'est dans la rencontre que la guérison se fait et que la paix s'établie. Faciliter ces moments de rencontre... Mais comment?
Tel est ma quête en ce lundi matin pluvieux, veille de pleine lune, pleine lune du Wesak!
Avec amour et lumière.....

vendredi 8 avril 2011

Tsunami


Ce matin, être authentique a été une des épreuves les plus difficiles que la Vie m'a demandé..... Être authentique est un état que j'honore beaucoup mais ce matin, être authentique a blessé un Être que j'aime beaucoup. Un Être magnifique.

Les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens.

Mon corps, mon âme et mes émotions s'ajustent comme ils le peuvent, chacun à leur façon.... J'aurais aimé que ce soit différent.....

Vraiment.......

dimanche 3 avril 2011

Nouvelle lune

Journée de nouvelle lune.

Journée remplie d'énergie de semence et de possibilité.

J'ouvre les bras et le coeur à qui je suis vraiment.

Je suis ouverte à voir, à nommer et à ressentir mes désirs clairement!

Je Suis!

samedi 26 mars 2011

Donner au temps le temps...

Ma toile est saturée. Je me dois d'attendre patiemment que la peinture soit sèche pour pouvoir rajouter ce qui me monte. Durant ce moment d'attente, quelque chose se clarifie en moi. Comme il me devient évident que chaque étape à son importance et sa particularité. Parfois les différentes couleurs peuvent s'appliquer rapidement, une à la suite de l'autre, créant des effets surprenants et parfois, un temps d'arrêt est nécessaire pour donner la chance aux couleurs de sécher, de se fixer. Une fois ce temps accordé, d'autres couleurs pourront se rajouter sans se perdre pour autant dans les teintes déjà appliquées.
Ce temps d'arrêt me prend un peu par surprise. J'ai l'impression que je devrais faire quelque chose en attendant. L'idée m'a même traversé de sortir le séchoir à cheveux pour accélérer le processus... Mon impétuosité et mon intensité piétinent et piaffent. J'apprend à les calmer et à leur faire apprécier ce temps suspendu, ce temps d'attente. Je laisse au temps le temps et je me permet de m'accompagner moi-même, avec tendresse et acceptation...

vendredi 25 mars 2011

Écoute le murmure...

Vendredi soir. Une semaine qui s'achève. Une semaine remplie de questionnements et de brassage de trippes. Cette fin de semaine, je donne congé à mon mental et je me permet de glisser doucement en moi et d'y écouter la grande sagesse qui y murmure. Elle est là, à attendre patiemment que je ralentisse et la rejoigne. Le moment est arrivé. En moi je vais à sa rencontre. Je garderai mon corps et mon mental occupés avec peinture et crayon. Je laisserai mon âme me parler à travers cette créativité.


Je choisis de marcher mon chemin et d'y voir clair... crystal clear....

J'ai reçu cette image d'une amie. Je ne sais malheureusement pas d'où elle vient.....

jeudi 24 mars 2011

En Soi

Avec discipline et guidance, je réussis (de plus en plus souvent j'ai l'impression...) à me retrouver moi avec moi, dans un silence éclairé et appaisant. Ces moments me semblent arriver plus fréquemment depuis quelques jours. Parfois le processus est déclanché parce que consciemment, j'en émets l'intention. Et parfois, ces moments se pointent aussi sans crier gare et me surprennent agréablement. Le temps de quelques instants tout tombe en place et je sens. Je sens le calme de qui je suis vraiment, le calme de ce moment bien précis, me rappelant que je Suis et que je suis guidée.

Ce matin, c'est cette photo qui a déclanché quelque chose....

Devant ce genre d'image, même mon mental trouve le silence et se met à respirer. Et durant ce moment où lui aussi se joint à ma respiration, il touche à ma foi et à ma confiance. Il entrevoit ma lumière et sait que tout sera parfait, peu importe ce que ce tout sera.
Marcher sa Vie demande parfois des choix. Mais le seul moment pour faire un choix est quand le moment est mûr. Je sens une intersection qui se pointe à l'horison. Une partie de moi essaie frénétiquement de se préparer à prendre une décision. Pourtant, le temps n'est pas encore venu. Le choix et la décision seront au rendez-vous en temps et lieu. Pour l'instant, prendre soin de moi est l'important. Honorer ma lumière et qui je suis vraiment.

Tout est possible.

Je Suis...


dimanche 20 mars 2011

La Terre tremble et ses enfants aussi

Ce n'est plus une nouvelle pour personne. Nous vivons tous une période de grands changements, que nous le voulions ou non.

La Terre tremble... nous aussi...

À travers ces tremblements, des failles se créent. Et par ces failles, notre lumière illumine. Mais même en voyant cette lumière nous guider et nous inspirer, il est facile d'avoir peur. Il semblerait que l'humain est un être d'habitude. L'ancien humain. Le nouvel humain ne peut se contenter d'habitude. Le nouvel humain vibre au son d'une autre chanson.

L'arrivée du printemps a donné une ampleur surprenante à ma lumière. Une ampleur, qui comme un tsunami, déclanche de grandes vagues que je regarde avec un peu d'inquiétude. Malgré cette inquiétude, il m'est impossible d'ignorer la lumière, l'amour et la sagesse de ces vagues. Je les accueille. De toute façon, que je les accueille ou non, ces grandes vagues passeront quand même. Vagues de passage... Les accueillir me permet de trouver plus facilement une paix et de sentir ma guidance m'éclairer.

Plus que jamais, prendre soin de moi m'est essentiel.


L'image a été trouvée ici: http://ger-arts.blogspot.com/2008/04/vagues-et-lumieres.html

lundi 14 mars 2011

Choix de vie...


Nous sommes au jour 6 du congé de mon Nomade, de nos retrouvailles, et nous venons de recevoir les détails de son prochain départ.
Je suis toujours aussi surprise d'observer tous les différents feelings qui se mettent à m'habiter quand cet appel entre. Difficile de réaliser que tôt demain matin, la Sorcière fera encore une fois ses adieux à son Homme.
Je considère que je deal relativement bien avec ce rhytme de vie même si une partie de moi me jette un regard sceptique en m'entendant le déclarer. Dans "bien dealer avec ça" j'inclus aussi les hauts et les bas que ce rhytme de vie me fait vivre. Un rhytme de vie qui m'emplit de contradictions.
La vie que mon homme a choisi me semble jumeler la liberté des grands chemins avec plein d'autres obligations reliées à la vie de trucker. Je réalise qu'autant l'homme qui choisit la vie de trucker le fait sûrement parcequ'il adore ce métier hyper demandant, usant et isolant, et que les pours sont plus grands que les contres, autant la femme qui habite son coeur choisit, elle, de le faire parceque son amour pour son Nomade est plus grand que le vide créé par les longs départs de celui-ci. Une vie à deux temps, à deux saveurs.
Comme dans toute situation, il y a des bons et moins bons côtés. Dans deux semaines, ça fera déjà un an que je me déclare "blonde de trucker" avec un grand sourire. Ça fait maintenant partie de ma réalité. Je m'y adapte par choix, parceque j'aime profondément cet homme que j'appelle mon Nomade et que j'honore ses choix de vie.

N'empêche que je sais bien que ce soir, quand je m'endormirai à ses côtés, mes yeux s'embueront à la pensée que ce sera notre dernière nuit ensemble avant plusieurs semaines.....

The Unsettling Truth About Life



Tellement rien à rajouter suite à ce vidéo....
Je m'en vais de ce pas danser et chanter ma vie! :)

mardi 15 février 2011

Oser...



Hmmmm.... on dirait que je suis guidée par un genre de thème aujourd'hui! J'avais écrit ce message il y a déjà deux semaines. Deux semaines qui m'ont vu faire des pas de géants à travers de profondes peurs dont celle-ci que je prévoyais vous partager à ce moment. J'avais jugé mon texte un peu trop décousu pour le mettre sur mon blog mais aujourd'hui, je sens que j'ai à vous le partager.
Here we go...

Grâce à une amie, j'ai découvert cette chanson. Et en l'écoutant, un grand remous s'empare de moi et j'accepte d'y plonger.
À mes yeux, le plus grand risque que je cours en ouvrant pleinement mon coeur et ma vie à l'amour de mon Nomade est celui d'avoir peut-être un jour à faire face à son départ de cette terre, départ qui me donnerait sans doute l'impression de rester seule à continuer de marcher l'aventure terrestre.
Même si je sais que la séparation est illusoire, que le plan physique n'en est qu'un parmi tant d'autre, pour la première fois de ma vie, cette peur m'habite. Je regarde cette peur et je choisis de ne pas la laisser me paralyser. Est-elle alimentée par le fait que durant de nombreuse semaines, la route rappelle mon homme et ne me le rend que quelques jours à la fois?
Peut-être qu'en quelque part, la mort est la même chose....
Quand il est sur la route, je sais que physiquement il n'est pas là mais je le sens quand même en moi et autour de moi. Est-ce ces séparations régulières qui alimentent cette peur?

Je nous vois veillir ensemble, prendre soin l'un de l'autre. Ralentir et respirer doucement. Et j'aimerais, tel Tristan et Iseult, que nos jours se terminent au même instant. Que ni lui, ni moi ayons à vivre le départ de l'autre. Mais je sais que la Vie est emplie de sagesse et que tout se déroulera pour le mieux être de tous.

D'ici ce temp, je la sens bien présente cette Vie et je la laisse nous gâter. Je m'applique pour en profiter à chaque seconde. Quand cette peur me nourrit d'images et de sensations accablantes, je respire profondément et je me rappelle que mon Homme est en quelque part sur la route et qu'il me reviendra bientôt, que la chaleur de ses bras pourra m'innonder de bien-être.

Et malgré les peurs, s'ouvrir à l'autre nous apporte aussi de merveilleux cadeaux, dont le grand bonheur de pouvoir être là pour l'autre, dans le meilleur et dans le pire. Savoir qu'inconditionnellement mon support sera là pour lui. Et que c'est réciproque.

Dans ces moments, malgré ce que ma déesse sait et sent, mon humanitude se laisse toucher par ces émotions.
Dans la peur de perdre l'autre, réside aussi la puissance de mon amour pour lui.

On va s'aimer encore - Vincent Vallières

J'ai une espèce de fixation sur vieillir heureuse et amoureuse. Je me vois continuer encore longtemps mon chemin de vie, partageant cette vie et mon coeur avec mon Nomade. À l'intérieur, je rayonne de joie et je déborde d'envie de célébrer.
Mais à l'extérieur...
À l'extérieur, j'apprends, avec quelques grognements, à accepter que mon enveloppe corporelle vieillisse et le démontre. J'aurai 46 ans cette année.... J'ai l'impression d'en avoir que 30. Sauf quand je croise un miroir.... Comme si j'arrivais devant un constat que les années déjà vécues n'ont pas été vécues à leur maximum de joie et de douceur. Comme si j'avais "gaspillé" plusieurs de ces années à me battre et à assurer une stabilité émotionnelle à moi et à mes enfants. À 45 ans, je réalise que la Vie a beaucoup à offrir. Je vois le viellissement sous un autre oeil depuis quelques années... comme si la course contre le temps était entamée et en même temps je laisse aller cette course effrénée et me permet de choisir la grandeur de mes pas et leur direction. J'aimerais quand même avoir cette sagesse et cette expérience dans le corps de mes 20 ans...
Comme si la Vie nous demandais de troquer notre jeunesse contre la sagesse, l'expérience et la paix d'esprit et de coeur. Je ne retournerais pour rien à l'époque de ma vingtaine. Une époque où je n'étais que l'ombre complexe de qui je suis maintenant. J'accueille les années à venir avec enthousiasme, joie, magie et foi. J'aurais juste aimé pouvoir célébrer tout ça avec plus de tonus, vitalité et fougue. Utopique???


jeudi 3 février 2011

Authenticité

"Authenticity demands Wholehearted living and loving- even when it's hard, even when we're wrestling with the shame and fear of not being good enough, and especially when the joy is so intense that we're afraid to let ourselves feel it." -Brene Brown

vendredi 28 janvier 2011

Ce matin ma journée commence avec une citation vue sur cette page http://www.facebook.com/#!/pages/Madly-in-Love-with-ME/239910982173
Une citation que j'ai vraiment envie d'incorporer davantage dans ma vie. À date, 2011 m'en donne l'occasion de façon quasi constante. Pas toujours évident de reprogrammer, de deleater de vieux patterns mais Wow! quel délice lorsqu'on sent que l'intégration commence à se faire! Alors voilà... je partage ici avec vous cette citation!
Bonne journée!

"Be brilliant. Be you. And never apologize for it."

samedi 22 janvier 2011

Magie de guérison

Je n'avais pas dansé depuis le 28 novembre 2010. Presque sept semaines...
Danser est important pour mon expression, pour la fluidité et la sensualité de mon Être.
Depuis la fin novembre, un "problème" de dos et d'épaule avait rendu une partie de mon tronc très très rigide et dernièrement j'avais bien senti que très loin en moi, il y avait une Mariepierre qui ne savait plus comment avancer joyeusement, comment faire confiance à son yang, à cet "homme" intérieur qui désirait, plus que tout, la rendre heureuse. Les communications étaient floues. Lui y allait à tâton, empli de bonne volonté, mais elle ne parvenait pas à avancer, à se dégager de ce qui la retenait.
Aujourd'hui j'ai touché à cette partie de moi qui était figée. Qui voulait continuer mais qui, mue par une force qu'elle ne réussissait pas à nommer, était immobilisée. Très triste de l'être, incapable malgré elle de faire confiance à cette autre partie d'elle-même qui lui tendait les mains, elle a enfin eu aujoud'hui l'occasion et l'accueil pour exprimer ce qui la paralysait. Ce soir elle a accepté de faire confiance. Elle a senti qu'elle pouvait faire confiance à l'unité en elle. Ce soir elle a accepté la main qui lui était offerte et s'est laissée aller à danser. Une danse toute douce où elle s'est laissée envelopper.
Ce soir, elle est de retour.
C'est sous les sons de cette musique que cette magie s'est passée.
http://www.youtube.com/watch?v=UkOKCWDJ4iA

lundi 17 janvier 2011

Everything's OK.

Je vous avais dit que de temps en temps, je continuerais de répondre aux pistes de réflexions lancées via le projet Reverb10. http://www.reverb10.com/

Voici la piste # 24 - Everything’s OK.
What was the best moment that could serve as proof that everything is going to be alright? And how will you incorporate that discovery into the year ahead? - Kate Inglis

Depuis juin 2009, j'étais prête, vraiment prête à laisser entrer dans ma vie et dans mon coeur, l'Homme. Et pas juste un homme. Je savais et je sentais puissamment en moi que l'Homme allait être mon partenaire, mon complice. Qu'il serait solide et vrai et qu'il accepterait sans hésitation de mettre les pieds amoureusement dans mon espace sacré.
Petits bonheurs, espoir et grandes déceptions ont marqués mon chemin. J'avais déjà essuyé plusieurs déceptions amoureuses mais celles qui ont suivi ma décision d'ouvrir mon espace sacré à l'Homme en ce mois de juin 2009 m'ont particulièrement écorchée. Mais peu importe. Je sentais tellement fort que c'était possible et que cet homme marchait cette terre en ce moment que j'ai continué à avancer. J'avais l'impression de poursuivre une quête, une initiation. Un chemin à travers lequel, un pas à la fois, je me suis redécouverte et je me suis rechoisie, encore et encore. J'aurais eu mainte fois l'occasion de me décourager. Certains m'ont regardé d'un oeil douteux. Mais peu importe. La mission était trop importante pour abandonner et l'appel trop fort.
Et..... le 1er avril 2010, 10 mois plus tard, vlam!!!!!!!!!!!!!!! L'Homme était devant moi. J'ai su là, immédiatement, en le voyant s'avancer vers moi, que quelque chose d'important se passait. Celui qui allait devenir presque instantanément Mon Trucker, Mon Nomade, Mon Sweet Giant, Mon Homme et Mon Amoureux était là et s'avançait vers moi, après presque un mois de contacts virtuels sans attente. Mon égo a été déjoué et j'ai pu ouvrir bien grande la porte de cet espace sacré et le laisser entrer. Sentir quotidiennement l'amour réciproque qui nous uni est un délice. Plus de 275 jours plus tard, je sais. Je sais au plus profond de moi que j'avais raison. J'avais raison de poursuivre cette quête, malgré les coups bas de certain, malgré les grands vents. J'ai suivi mon intuition, ma grande sagesse, qui me soufflait au plus profond de moi de continuer à avancer. Qu'Il m'attendait. Les retrouvailles sont magiques. La Vie l'est aussi! ;)
Et c'est cette grande leçon de foi qui me donne des ailes et qui me nourrit. Je sais que les choses ne se passent pas toujours comme on le pensait (en tout cas, pas au moment où on le pensait!) mais suivre son intuition est une valeur sûre. Et la Vie et sa sagesse sont également des valeurs sûres ;)
2011 s'annonce une année sous la bannière de l'accomplissement ainsi qu'une année où je marcherai le chemin de ma déesse. Je reste connectée à ma Source, à mon intuition et j'avance avec foi, ajustant ma vitesse de croisière en cours de route!

dimanche 16 janvier 2011

Inspiration

À chaque janvier, je me réserve un temps pour me faire un collage inspirant qui donnera le ton à la nouvelle année qui débute. J'ai particulièrement aimé celui de 2010. C'est la seule fois où un seul collage m'a satisfait durant douze mois...

Et aujourd'hui est la journée où je mets en branle la création du collage pour 2011. Mais on dirait que quelque chose n'y est pas. Je sais bien pour l'avoir déjà vécu quelques fois que tout se place durant le processus. Mais j'avais juste besoin d'un espace pour déposer celui de 2010. Me faire de la place tout en l'honorant.

2010 a été l'année où j'ai retrouvé mon compagnon de vie après de trop longues années d'attente et de quête. L'Amour est vraiment à l'honneur dans le tableau de ma vie depuis ce 1er avril 2010. Je nous souhaite un amour long, heureux, doux et pétillant. Un amour solide et complice, un amour inconditionnel et nourrissant. 2010 fût aussi une année où je me suis encore davantage retrouvée, où j'ai osé faire le ménage dans certaines facettes de ma vie, deleater certains aspects, en dépouissiérer d'autres, une année où je me suis permis de profiter d'avantage de la vie, une vie qui me va, de plus en plus à chaque instant! ;)

Alors voilà, je dépose 2010 ici et je retourne de ce pas au processus qui m'appelle!

mercredi 12 janvier 2011

Guérison


J'ai tellement envi de juste me laisser couler comme une douce et puissante rivière dans cette magnifique relation amoureuse que je vis avec mon Nomade. Je regarde les photos de nous deux prisent cet été et j'ai hâte de me sentir à nouveau si libre d'aimer, si confiante, sans crainte et sans limite.

Depuis qq semaines, je sens que je touche à un point tournant de la guérison de mes patterns disfonctionnels qui ont teinté mes relations précédentes avec les hommes. Mon égo rechigne devant cette prise de conscience. Les pièges récemment tendus par cette facette de ma personnalité ont été évités, parfois de justesse, me permettant de revenir rapidement dans mon espace coeur, là où tout est chaud et lumineux. Cette guérison m'appartient complètement et cette fois-ci, j'ouvre bien grands les bras pour accueillir ce qui en résultera.

Plus que 16 dodos avant le retour de mon homme. 16 jours de cheminement afin de pouvoir me lover complètement et sans aucune retenue dans ses grands bras qui me font tant de bien.

mercredi 5 janvier 2011

Prompt #23 à 31!

Je réalise que le fait d'être "en retard" dans ce projet de répondre à ces questions qui nous étaient posées quotidiennement tout au long du mois de décembre me ralentit dans mon écriture. Comme si ça m'empêchait de venir écrire spontanément sur mon blog pcq je devais avant tout finir de répondre à ces questions. Je réalise le non-sense de cette croyance et aujourd'hui je pose un geste pour me libérer de cette "obligation". Voici donc en rafale, les 9 dernières questions. Je répondrai à certaines et je me permettrai d'en ignorer quelques-unes. Bonne lecture ;)

Prompt 23 - Let’s meet again, for the first time. If you could introduce yourself to strangers by another name for just one day, what would it be and why? - Becca Wilcott

Prompt 24 - Everything’s OK
What was the best moment that could serve as proof that everything is going to be alright? And how will you incorporate that discovery into the year ahead? - Kate Inglis

Prompt 25 - Photo - A present to yourself
Sift through all the photos of you from the past year. Choose one that best captures you; either who you are, or who you strive to be. Find the shot of you that is worth a thousand words. Share the image, who shot it, where, and what it best reveals about you. - Tracey Clark

Prompt 26 - Soul food
What did you eat this year that you will never forget? What went into your mouth & touched your soul? - Elise Marie Collins

Prompt 27 - Ordinary Joy
Our most profound joy is often experienced during ordinary moments. What was one of your most joyful ordinary moments this year? - Brené Brown

Prompt 28 - Achieve
What’s the thing you most want to achieve next year? How do you imagine you’ll feel when you get it? Free? Happy? Complete? Blissful? Write that feeling down. Then, brainstorm 10 things you can do, or 10 new thoughts you can think, in order to experience that feeling today. - Tara Sophia Mohr

Prompt 29 - Defining moment
Describe a defining moment or series of events that has affected your life this year. - Kathryn Fitzmaurice

Prompt 30 - Gift
This month, gifts and gift-giving can seem inescapable. What’s the most memorable gift, tangible or emotional, you received this year? - Holly Root

Prompt 31 - Core story
What central story is at the core of you, and how do you share it with the world? (Bonus: Consider your reflections from this month. Look through them to discover a thread you may not have noticed until today.)- Molly O'Neil

Alors voilà! Je publierai ici certaines des réponses à ces questions. Mais pour l'instant, j'ai besoin d'espace et de flexibilité! :)

Prompt #22 - Travel

How did you travel in 2010? How and/or where would you like to travel next year? - Tara Hunt

En 2010 j'ai enfin réussi à m'éloigner de Sutton un peu.
Un mini voyage de 2 jours à Laconia en moto et un voyage en Dragon avec mon Nomade.
15 jours à le suivre dans sa vie de trucker, à découvrir de nouveaux paysages, un nouveau mode de vie. 15 jours à approfondir cette relation qui nous unie et 15 jours à me redécouvrir dans un tout nouvel environnement. C'était la première foir en plus de 20 ans que je quittais maison et enfants pour un voyage. À refaire!

Pour 2011, je veux voyager d'avantage. Aller visiter d'autres pays. À deux, et aussi en famille!
Les destinations qui m'attirent pour l'instant: Hawaii et l'Irlande.

Spread your wings!

samedi 1 janvier 2011

Prompt #21 - Future self

Imagine yourself five years from now. What advice would you give your current self for the year ahead? (Bonus: Write a note to yourself 10 years ago. What would you tell your younger self?) (Author: Jenny Blake)

Pourquoi est-ce si difficile pour moi de me propulser, l'instant d'un exercice, dans ce que je pourrais être devenue dans 5 ans??????

Je sais bien ce que je dirais à la Mariepierre d'il y a 10 ans (qui se nommait alors Marie-Pierre). Je sais ce que je lui dirait mais j'ai pas trop envi d'écrire ça ici. Avec les années et le recul je vois le bien fondé de chaque situation vécue mais la vie aurait plus être plus smooth....
Chose certaine, cette Marie-Pierre de 35 ans, je l'aurais encouragée bien d'avantage à s'écouter et faire totalement confiance à son intuition. Je l'aurais aussi fortement encouragée à suivre ses rêves et désirs, sans laisser les hommes qui l'entouraient pisser sur ses rêves et sa vie. Elle sait.

Prompt #20 - Beyond avoidance

What should you have done this year but didn’t because you were too scared, worried, unsure, busy or otherwise deterred from doing? (Bonus: Will you do it?) (Author: Jake Nickell)

This one, I keep for myself ;)
But, good news.... I will do it in 2011!

Prompt #19 - Healing

What healed you this year? Was it sudden, or a drip-by-drip evolution? How would you like to be healed in 2011? (Author: Leonie Allan)

In 2010, I deeply and wonderfully touched the woman in me and a few of her wonderful aspects: witch, goddess, biker, warrior, mother... It was a drip-by-drip thing. I touched these aspects of me one at a time, enjoying the process along the way!

In 2011, I really want to allow myself to explore my goddess. To be the wonderful goddess that I am and to share my experiences.

Prompt #18 - Try

What do you want to try next year? Is there something you wanted to try in 2010? What happened when you did / didn’t go for it? (Author: Kaileen Elise)

En 2011, je veux oser être. Oser marcher mon sentier. Être assez forte et puissante pour pouvoir le faire sans doute ou peur...

En 2010, j'ai osé tout plein de chose. Beaucoup de ces décisions m'ont guidée vers l'homme merveilleux qui marche la Vie avec moi. Beaucoup de ces décisions m'ont aussi guidée vers qui je suis en ce moment, toujours plus près de qui je suis vraiment...

Prompt #17 - Lesson learned

What was the best thing you learned about yourself this past year? And how will you apply that lesson going forward? (Author: Tara Weaver)

Qu'en moi réside une puissance à laquelle je peux me connecter en tout temps et que mon plus grand obstacle entre cette puissance et moi c'est.... moi!
Il me reste à me trouver un moyen pour me rappeler à chaque instant que j'ai accès à cette puissance. Janvier 2011 verra l'apparition ce de moyen!

Prompt # 16 - Friendship

How has a friend changed you or your perspective on the world this year? Was this change gradual, or a sudden burst? (Author: Martha Mihalick)

Hard to choose so I won't.
Deux amies ont fait toute une différence...
Deux amies déesses qui, chacune à leur façon, m'ont accompagnée à travers de grands moments de passage. C'est les moments de partage et de soutien qui ont fait toute une différence. Toutes les deux savent me poser les bonnes questions au bon moment ou éclairer des racoins de mon être que je ne voyais pas.
Sans elles, 2010 n'aurait vraiment pas été l'année qu'elle a été...